Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 16:10
J'ai fait ces jours-ci une consultation géniale !!!

Je ne veux pas parler du fond ou du cas  médical précis , bien entendu soumis au secret professionnel.

C'est la forme que j'ai adoré.

J'ai fait une heure de "Fran-tois", (comme d'autres font du Franglais), donc une mixture élaborée entre le Français et le Patois ( que je comprends mais parle mal, très mal!)


Je vais vous soumettre un extrait de mémoire de la conversation.

A vous de décoder, deviner, et surtout déguster, savourer ( y a pas que la bouffe qui a de la saveur, les mots aussi !)


" Excusez-moi d'etre en retard mais j'avais devant moi un "pagnaou" au volant et impossible de le doubler.
J'ai pris la petite avec moi car elle est un peu "madourne" ces jours ci ; je peux pas la laisser avec son frère, il est vraiment trop "coutil".
Je viens vous voir parce que j'ai grossi , pourtant je suis plurtot "pépidou" depuis toujours. Mais depuis la dernière, je dors mal car elle "rougne" toutes les nuits.
Meme si je n'ai pas l'impression de manger beaucoup, je me sens toujours "couffle"
.
J'ai un peu chaniqué avant de venir vous voir : j'ai essayé des tas de " poutiingues "en pharmacie mais c'était bien cher et le mari trouvait ça complètement "calut"............."


Franchement, j'ai trouvé cette conversation très "pagnolesque" .
Ces mots disent pafaitement ce qu'il veulent dire et ne sont pas parfaitement traduisibles.

En tous cas, j'ai envie de les collectionner ,comme des bouts de patrimoine culturel, et meme de les integrer de temps en temps dans la conversation parlée, pour la faire chanter un peu et revendiquer de l'auvergnattitude

Si vous en avez dans le magasin de votre mémoire ou peut-etre meme dans votre quotidien, je vous invite à les partager ici pour leur redonner vie.

Y a pas que les ch'tis, non mais !

A bientot
Nicole

Partager cet article

Repost 0

commentaires

NICOLE 08/04/2008 15:24

J'ai 'impression d'avoir soulevé un débat ,ce que je ne souhaitais pas vraiment .Pour répondre à Phalae ,je suis née dans la Corrèze et habite dans le Cantal depuis 1961 avec des incursions plus ou moins longues dans la région parisienne (10ans) et dans le sud de la France (8ans ) ,installée à aurillac depuis maintenant 25 ans ,je me sens comme une Auvergnate qui a un peu vu autre chose,quand je parle du sud de la France il 'agit des environs de MArseille où je retourne régulièrement . Mes grands parents parlaient le patois de la région de Mauriac et mon père aussi ,je ne le parle pas mais je le comprends un peu .Contrairement à ce que vous pensez j'ai fait du latin jusqu'en 3 ème j' en suis très contente et très fière et je suis plutot littéraire .Simplement j'estime important de bien parler au moins une langue ,du moins celle du pays où on vit pour communiquer avec les personnes avec lesquelles on vit ,cela me semble basique et un espect minimum envers les autres .Quand je vais consulter mon médecin ,mon kiné ou ma dietéticienne je m'adresse à eux en français et non pas en anglais ,en patois provençal,ou en allemand que j'ai aussi appris à l'école ?cela me semble naturel .Je dois etre démodé maintenant ça sera bien de parler ch'ti,je ne sais même pas l'écrire ...

08/04/2008 18:17


Cool Nicole, soulever le débat , c'est ce que je voulais ...alors merci!
Parler un frannçais correct est biensur la base (et pas si évident)
Simplement, je préfère de temps en temps quelques ponctuations imagées avec nos mots autochtones, que tout ce franglais insipide.
Affaire de dose et de circonstances en effet : plus facile en repas de famille que devant l'inspecteur des impots !
En tous cas, je n'ai pas repéré votre identité mais à notre prochain rendez-vous éventuel, on peut tenter des incursions du genre : un mouchi mai de po lou mati ???


Thomas ed'Lille 07/04/2008 21:30

Le même article passé par la moulinette Ch'ti du Ch'timisator:

J'adoooore ch'métier !
J'ai fait ces jours-ci une consultation géniale !!!

Je ne veux pas parler deul' gueulard ed' haut fourneau ou deul' cas médical précis , bien entendu choumis au coron professionnel.

C'est l'vaque que j'ai adoré.

J'ai fait une heure ed' "Fran-tois", (comme d'autres font deul' Franglais), donc une mixture élaborée entre l'Po d'chuc et l'Gueulard ed' haut fourneau ( que je comprends mais parle mal, trô mal!)


Je vais vous choumettre un capenoule ed' mémoire deul' carabistoulle.

A vous ed' pind'loquer, deviner, et churtout déguster, chavourer ( y a pas que l'carabistoulle qui a deul' kose, les mots aussi !)


" Excusez-moi d'etre en retard mais j'avais devant moi un "pagnaou" au canard et impossible ed' l'arsoule.
J'ai pris l'fricadelle avec moi car elle est un tchiot biloute "madourne" ces jours ci ; je peux pas l'wassingue avec chon freumion, il est vraiment trop "coutil".
Je viens vous voir parce que j'ai grossi , pourtant je chuis plurtot "pépidou" depuis toujours. Mais depuis l'cayelle, je dors mal car elle "rougne" toutes les nuits.
Meme chi je n'ai pas l'impression d'inclinquer beaucoup, je me chens toujours "couffle" .
J'ai un tchiot biloute chaniqué avant d'inclinquer vous voir : j'ai essayé ed' tas ed' " poutiingues "en pharmacie mais c'était bien cher et l'capenoule trouvait ça complètement "calut"............."


Franchement, j'ai trouvé cette conversation trô "pagnolesque" .
Ces mots disent pafaitement ch'qu'il veulent dire et ne chont pas parfaitement traduisibles.

En tous cas, j'ai envie ed' les collectionner ,comme ed' bouts ed' patrimoine culturel, et meme ed' les integrer ed' temps en temps dans l'drache parlée, pour l'quenoule chanter un tchiot biloute et revendiquer ed' l'auvergnattitude

Chi vous en avez dans l'ch'Nord ed' votre mémoire ou peut-etre meme dans votre quotidien, je vous invite à les partager ici pour leur redonner vie.

Y a pas que les ch'tis, non mais !

A bientot
Nicole

07/04/2008 21:58


GENIAL GENIAL GENIAL !

Merci beaucoup ; j'ai pas tout "imprimé" malgré mes 2 ans passés ( il y a longtemps ) comme diet à l'hopital de Berck/ Mer.

Mais ça sonne bien et ...vous etes à la mode en ce moment les ch'tis !!!
A Tlà atlà atlà, les auvergnats sont là !

Tchao biloute !

Nicole




Alexis Monjauze 07/04/2008 10:18

Le patois je trouve ça beau : on dirait une langue étrangère vaguement ressemblante et ce alors qu'on est encore en France. On peut voyager en étant chez soi grâce au Patois. Et ça c'est bon pour la planète car c'est du voyage sans gaz à effet de serre!!!Alexis

Alexis Monjauze 07/04/2008 10:16

Le latin un langue morte? J'ai appris il y a peu qu'il est encore parlé.. car c'est la langue officielle du Vatican. Certes, le vatican est un petit Etat, mais il est souverain et a le latin pour langue officielle... Etonnant, non?

08/04/2008 18:47


J'ai pas fait latin car pas de prof dans mon village . J'en ai fait faire à mes enfants qui n'en gardent pas un souvenir emu.
Une histoire de points en plus au bac à récupérer mais rien de bien vivant. Je me dis que dans leur sub-conscient, quelques éthymologies viendront plus naturellement mais...bof bof.




Phalae 04/04/2008 10:05

Nicole, pas Moissinac, mais celle qui a laissé le message, je trouve votre vision des langues un peu limite. Que devez vous penser alors des élèves qui apprennent le latin ou le grec en cours ? C'est pourtant une langue morte, et cela depuis des siècles. Certes, vous pouvez me répondre qu'elles peuvent servir à comprendre l'origine des mots. Je ne suis pas très callée en langue française, mais je suis sure que certaines expressions françaises viennent de ces "patois" locaux que vous voulez supprimer.
J'ai 25 ans, et je n'ai pas compris tous les mots de l'article mais je pense en avoir compris le sens principal. Mes grands-parents paternels étaient auvergnats mais je n'ai pas eu la chance de pouvoir en "profiter" beaucoup et je n'ai donc pas souvenir de les avoir entendu parler patois. Par contre, mes grands-parents maternels étaient lotois et parlaient le patois, un peu différent de notre région ms assez similaire quand même. Depuis qu'ils ont disparu, je sais que je n'aurais plus la chance de connaître cette langue et je le regrette. Ils le parlaient entre eux et surtout quand ils ne voulaient pas que les petits-enfants comprennent ce qu'ils avaient à ce dire et je dois bien avouer que ça donner encore plus envie d'essayer de comprendre. Mes parents le comprennent et savent à peu près le parler mais ne l'utilisent pas. Je sais donc que dans ma famille, le patois sera bientôt mort et je le regrette…
 
Nicole, je ne sais pas d'où vous êtes mais pour réagir ainsi, je suis presque certaine que vous êtes une bonne citadine qui n'a pas du faire beaucoup de visite de la campagne cantalienne, vous auriez vu l'importance de cette langue dans le patrimoine. Et ne généralisons pas, ce n'est pas parce qu'on sait comprendre ou parler le patois qu'on est arriéré ou qu'on ne sait pas parler correctement le français !