Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 22:06

Il s'agissait des orientations budgétaires. Présentées par Mr le Maire, elles donnaient lieu à commentaires pa ceux qui demandaient la parole.

Nous avions eu par écrit quelques jours auparavant des données chiffrées commentées.

Mon intervention :

CONTEXTE BUDGETAIRE :

L'année 2005 fut difficile, c'est vrai. Mais les indicateurs 2006 semblent légèrement au vert :-le moral des ménages remonte, -le chomage baisse, -la consommation semble reprendre.

Ne rèvons pas mais soyons optimistes.

Les contrats nouvelle embauche sont un succès et les nouveaux contrats pour les jeunes lèvent un nouveau frein à l'embauche. L'opposition avec les CDI est un leurre. Qui ici en CDI se sent en sécurité et non dépendant de la bonne santé de son entreprise ?

PART DES FRAIS DE PERSONNEL : 64°/° du budget mairie

L'organisation communale où peu de services sont concédés aux entreprises privées est votre choix politique (de longue date et pour cause...)

Vu l'expérience douloureuse récente de renvoi vers le privé de certains services, ne pensez-vous pas qu'il vaudrait mieux prévenir que guérir ?

Vous deplorez dans le contexte budgétaire un manque de création d'emplois privés et vous faites le choix du tout public dans votre gestion municipale !

NY a-t-il pas à l'avenir des passerelles à ouvrir pour equilibrer les emplois des uns et des autres ?

Ce n'est surtout pas démanteler le service public mais le rendre stable et serein et impulser la vie économique locale vià des investissements privés.

Vous notez qu'Aurillac est plus pauvre que la moyenne des villes moyennes.Avez-vous des explications et des idées pour relever ce classement, pas par rapport au pays ou au monde... mais simplement par rapport à nos proches voisins (Figeac,Cahors,Brive...) ?

URBANISME

Vous regrettez le manque de logements sociaux. J'aimerais que vous nous redonniez la définition du logement social et surtout, ses critères d'attribution.

Je suis étonnée de voir le nombre de logements à louer par des bailleurs privés ou agences du studio au grand appartement malgré les plafonds Besson et autres aides. Pourquoi les RMIstes et chomeurs sont-ils rejetées par le polygone vers les bailleurs privés alors qu'il est censé les accueillir en priorité

Moins de revenus locatifs, c'est aussi moins de CRL pour la ville. A t-on fait un recensement du parc locatif existant avant d'investir,toujours dans un souci de partenariat public-privé et surtout de bonne gestion.

ILOT DES FRERES CHARMES et REHABILITATION DU CENTRE VILLE

Que signifie pré-operationnel? Je vous rappelle l'urgence pour nous de ce projet. Je veux bien à la rigueur me garer sous le square mais s'il y a suffisamment de commerces ! 

Le PLU sera j'èspère le reflet du paragraphe précédent avec mixité sociale et partenariat public-privé dans le logement.

OFFICE MUNICIPAL DU COMMERCE

Se substituer à une association de commerçants, est-ce vraiment la vocation d'une municipalité, surtout quand vous parlez de recherche d'enseignes porteuses ?

Preparer un emplaçement attractif pour des investisseurs, les accompagner dans l'animation, favoriser le stationnement, oui c'est le role d'une municipalité

Se substituer à eux jusqu'au choix des marques ou enseignes me parait de l'ingérance du public dans la sphère privée et non du partenariat

Cette association  de commerçants a une histoire. Elle est malade. Aidez la mais ne la tuez pas!

EN CONCLUSION

Un partenariat public-privé à developper est la seule façon d'équilibrer les populations et les comptes des uns et des autres.

Le business et la solidarité, c'est une nouvelle voie à créer sans incompatibilité.

C'est d'ailleurs une nouvelle matière dans les écoles de commerce.

C' est aussi de l'équité

Je ne referai pas la description de notre programme de 2001 comme Mr Bec . Nous préparons le prochain.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La délibération principale ensuite fut l'expropriation du terrain Gilet pour installer le centre de secours.

Il est évident qu'il faut déplacer  le centre de secours et construire un outil efficace et donc bien plaçé.

L'emplacement est interessant mais je trouve dommage de mettre ce service public à la place d'une entreprise industrielle ayant des projets commerciaux. Dans la meme zone, on peut peut-etre trouver un terrain plus en retrait et mieux placé sans prendre la place d'une activité commerciale.

J'ai retraçé mon intervention d'après mes notes . Les propos exacts des uns et des autres font l'objet d'un P.V. au mot près ,que je tiens à disposition de qui le souhaite  meme si on peut le trouver sur le site de la ville mais avec un delai important.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicole MOISSINAC - dans nicolemoissinacblog
commenter cet article

commentaires