Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 07:57
Entendu ce matin à la radio:

Suite à la hausse du carburant, la fréquentation des petits commerces de proximité serait en hausse aux dépens des grandes surfaces excentrées


Si c'est confirmé, je trouve cela intéressant et les politiques de tous bords devraient en tenir compte dans l'aménagement du territoire .

La notion de "circuit court" est à valoriser : habiter, travailler, consommer près de chez soi.

Le Cantal a à y gagner mais cela doit s'anticiper :

- bravo aux petites municipalités qui maintiennent ou créent des "multiples ruraux" avec bar, plat du jour, journaux, petite épicerie,dépot de pain, voire poste, portage de repas,cantine,, et service bancaire. Cela peut à la fois etre rentable et recreer du lien social, jusqu'à attirer des populations nouvelles

- bravo aux grandes municipalités (ou moyennes comme chez nous) qui ne conçoivent plus de zone d'habitation sans intégrer un espace commerce de proximité.

Exit la cité dortoir où personne ne se connait et tout le monde se méfie de tout le monde ;
Vive la vie de village ou de quartier:o fait connaissance en allant chercher son pain ou son journal au commerce du coin, puis une autre fois, on prend un café, puis petit à petit, on se rend des services, puis on se connait tous au point un jour de s'inquiéter de la petite mamie qu'on n'a pas vu aujourd'hui et d'aller voir si elle va bien.....

Le carburant hors de prix, je rale aussi mais je crois qu'il faut raisonner à plus long terme et essayer de sortir de cette "dépendance au pétrole " petit à petit.

Oui , c'est une affaire  de politique nationale et meme européenne

Et il ne fait pas beaucoup de tapage médiatique notre président radical Borloo, mais il y bosse dur

Y a de l'urgent à régler mais il y a aussi un travail de fond pour inciter à des changements de comportement quotidien.

Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais les choses sont en marche.  

Tous les domaines de la vie sont concernés : habitat, déplacements, alimentation,loisirs... une vraie révolution quasi philosophique.

Tout réside dans la capacité de se remettre en question sur les gros principes comme sur des petits détails, individuellement et collectivement.

Compliqué et passionnant à la fois , non  ?








Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicole 17/06/2008 11:03

Je ne pensai pas que les petits commerces pouvaient être avantagés par la hausse du pétrole.En y réflechissant, cela va faire baisser la valeur des maisons à l'extérieur des villes et augmenter celle des centres villes.Amitiés,Nicole (www.nicolebarbin.com)