Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 19:16

Hier matin, 7h30, comme d'hab, ptit dej  et radio RTL.

Qui est-ce que j'entends ? l' ami J.L.Borloo, frais et dispo en direct.

Après toute cette polémique stygmatisée autour du CPE, cela fait du bien d'entendre quelqu'un qui a un peu de hauteur d'esprit et surtout regarde devant, au delà des ultimatums électoraux.

(Au fait, il parait que les élections syndicales ont lieu courant mai !!!  jamais je n'oserai penser que ces agitations orchestrées des rues ait pu servir de propagande à ces chefs de syndicats ! oh non ! )

Son projet "égalité des chances "est bien plus vaste que le simple CPE.

L'essentiel consiste à doper l'alternance à tous les niveaux, meme chez les universitaires car leur anxiété se justifie du fait que peu de formations universitaires sont réellement professionnalisantes. L'accès à l'emploi n'est donc pas évident, meme à BAC + 5 ou plus.

Il faut trouver un équilibre entre la souplesse du travail et la sécurisation du travail. C'est un travail de concertation entre les 19 organisations syndicales et les parlementaires.

Je l'approuve complètement quand il dit que la politique est en train de changer et qu'il n'y aura que 2 catégories de politiques  ( ou de managers d'ailleurs en général)  

-ceux qui cherchent à antagoniser les Français

- ceux qui cherchent à les fédérer...

A nous d'avoir du discernement, quelle que soit notre sensibilité car c'est valable à droite comme à gauche... Balle au centre ?

Radicalement votre...

Nicole Moissinac     

Ps : interview visible sur "parti radical.net                                                                -

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicole MOISSINAC - dans nicolemoissinacblog
commenter cet article

commentaires

gunnar 13/04/2006 16:25

je crois en la formation par l'apprentissage. je connais une personne qui a monté une telle formation dans une école d'ingénieurs. résultat : au lieu de se jeter dans des emplois sous payés et sans lien avec un intérêt personnel (par exemple dans un cabinet de consulting...) les futurs élèves ingénieurs formés par l'apprentissage ont eu le temps de mûrir leur projet professionnel dans un secteur précis et de transformer pour plus de 85% des élèves de la promo par an, leur expérience en contrat ferme dès la fin de leur cusus académique.