Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 08:09

Zut, j'ai raté le dernier conseil municipal mercredi;

Je voulais y aller en simple spectatrice car le devenir de la ville m'interesse toujours et je suis toujours frustrée et sceptique quand je lis les compte-rendus de notre quotidien local.

En effet, les effets de langage de certains orateurs les plus loquaces ressortent parfois plus que le fond des sujets traités : c'est la loi de l'audimat ( je ne connais pas le terme pour la presse)
Rien ne vaut la lecture des délibérations in-extenso mais elles sont réservées aux élus ,et à défaut le compte-rendu in-extenso aussi sur le site de la ville ( en vidéo bientot) mais décalé ( la séance du 30 est encore simplement annoncée).

2 sujets ont émergé (du moins vià le journal) : - la lutte contre les logements vacants
                                                                                     - le retard de ce cher "Ilot des Frères Charmes"

Logements vacants :

C'est vrai que c'est moche tous ces volets fermés et tous ces immeubles en décrépitude dans le centre ancien
C'est vrai qu'il y a des paradoxes car cela coute moins cher de payer un crédit en batissant une petite maison de cité en périphérie qu'un loyer en ville
C'est ainsi qu'on se retrouve avec des zones immenses de maisons poussant comme des Lego qui risquent de ressembler à des cités dortoir rurales si ça continue.

Alors oui à la redynamisation du Centre ville avec de la population et des petits commerces de proximité!!!

Ceci dit , j'ignore si la municipalité a proposé auparavant une "carotte" pour les propriétaires, en tous cas , là , elle sort tout de suite le "baton" en imposant la taxation des logements vacants

Je me souviens ,lors de la municipalité précédente, j'étais intervenue pour regretter que la ville investisse dans la construction de logements étudiants sans avoir recensé auparavant les vacants des privés en état ou à rénover ( peut-etre à l'époque un maire plus ciblé "public" et  plus réfractaire au "privé"!)
En effet, une propriétaire d'immeubles quartier St Géraud m'avait appelée pour m'en parler ; la ville, selon elle ,se posait en concurrente déloyale en construisant des logements étudiants neufs , avec gardien et salle de muscu .
Les studios du centre ville ne trouvaient plus preneur ou en bradant les loyers au point qu'il vaille mieux les laisser vide , tout calculé. 
Bref , j'èspère qu'avant de taxer, il y aura un audit et une négociation pour rendre ces logements attractifs et interessants pour le propriétaire comme pour le locataire

Ilot de Frères Charmes

Vlà autre chose : ce serait la préfecture qui aurait mis un frein ,because "vice " de procédure dans le processus d'acquisition foncière par la mairie mais ...c'est pas grave car la préfecture serait cliente pour quelques m2 de bureaux !

Bouuuuh ! Je suis déçue car on ne parle plus de  petits commerces!!! 
On parle d'un espace culturel, d'un espace restauration , d'un espace cinéma et le reste en "espaces " bureaux  ! 
Ils ont peut-etre des difficultés à trouver preneur  ???

Remarquez, mettons nous à la place d'un investisseur qui veut monter une boutique à Aurillac.
On lui propose une surface à vendre dans l'Ilot mais il doit s'attendre à de possibles concurrents dans la galerie marchande du futur Carrefour et de possibles concurrents dans l'agrandissement possible de celle du Géant !!!

Il fait quoi l'investisseur putatif ??? il attend, il attend, il attend , peut-etre  répond-il au chant des sirènes des galeries marchandes ( surtout s'il est franchisé) ou peut-etre renonce-til tout simplement pour aller mettre ses sous ailleurs qu'à Aurillac !

Je sais bien que c'est difficile de monter des projets d'envergure mais le monde du commerce et de l'entreprise est de plus en plus réactif et rapide ; cela necessite de la lisibilité et de la clarté ; c'est déjà une prise de risque louable d'investir dans ce monde en mutation frénétique ; le role des collectivités est de faciliter les choses pour que ce soit réalisable et réussi mais surtout pas de compliquer , retarder et brouiller.



Je suis un peu dans un période nostalgie , d'un temps que les moins de 20 ans .....
Finalement, pour ceux qui se souviennent, c'était bien en ville le Bazar Philippon, place Gambetta, le Prizunic rue Emile Duclaux et les petites boutiques originales des rues du Centre.
J'avais à l'époque des collègues qui venaient  du Puy de Dome, de la Corrère, du Lot et de l'Aveyron s'habiller à Aurillac parce que c'était sympa , original et abordable.

Allez, soyons optimiste , ça reviendra un jour ou l'autre.....plutot l'autre !!!

Bon week-end

Nicole

Partager cet article

Repost 0

commentaires