Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 06:42

 

 

 Plus de 140 personnes ont participé hier soir à la soirée proposée par François Vermande, candidat aux Législatives sur la circonscription d'Aurillac.

Le sujet concerne chacun d'entre nous : LA SANTE EN TERRITOIRE RURAL.

La santé économique d'un territoire tient en partie à sa démographie. Sa démographie va souvent de pair avec la qualité des services et la santé est un service à la population très important.

Comment attirer des médecins et acteurs de santé en campagne ?

Un des freins majeurs parait etre la solitude du médecin face au diagnostic, à la thérapeutique  avec une responsabilité individuelle accrue comparativement à l'exercice collégial en milieu hospitalier ou clinique.

L'autre frein est le probleme des 35 h faites souvent en 3 jours et non une semaine ! ainsi que les gardes de nuit et week-end.  La société évolue et ils ne veulent plus renoncer à une qualité de vie personnelle et etre corvéables à merci.

 

Les constats, on sait tous les faire; le plus important, c'est de trouver des solutions.

Le professeur Destruel, responsable de l'Etablissement du sang Midi-Pyrénnées a develppé le principe de la télémédecine. Il s'agit de permettre à chaque médecin rural de pouvoir se connecter sur son ordi portable avec le chr ou le chu pour avoir une aide au diagnostic, à la thérapeutique et à l'orientation du malade si necessaire , Il s'agit également de transmettre rapidement des données (électro ou autre ...) pour réagir efficacement plus vite.

Mme Guillodeau, responsable de le qualité des soins en Aveyron, et membre de la commission nationale -la santé en campagne- a temoigné d'une expérience pilote à Salles-Curan d'une maison de santé.

Il s'agit de regrouper en un lieu unique tous les acteurs de santé, médicaux et para-médicaux libéraux pour assurer une prise en charge globale et optimale du patient. L'interet , pas nouveau, de regrouper les médecins est de mieux repartir leur temps de travail et également de confronter des avis thérapeutiques. Il s'agit aussi de mutualiser les équipements pour une meilleure technicité et donc efficacité. Là, on revient à la télémédecine.

Les 2 intervenants ont insisté sur la nécessité de casser les clivages médecine libérale et médecine hospitalière et de mettre en place des passerelles, des partenariats public-privé, des réseaux de soins, à la fois dans l'interet des patients et dans l'interet des dépenses de santé publique.

Un gros débat a eu lieu également sur la libération indispensable du "numerus clausus" pour permettre à plus d'etudiants de devenir médecins en selectionnant autant sur les qualités humaines que sur les seules aptitudes scientifiques.

De meme, la "délégation d'actes" a soulevé l'approbation du public présent comme des para-médicaux.Vous passez une visite médicale du travail: vous ne voyez le médecin qu'en fin de course, auparavant, ce sont des para-médicaux qui font faire les batteries de tests divers. Pourquoi ne pas instaurer le meme systeme dans les maisons de santé pour libérer le temps du médecin et le rendre plus disponible et donc plus efficace. Une visite pour faire un vaccin chez le médecin, c'est 20 euros. Sic'est l'infirmière, c'est 2 euros et quelque ! Il s'agit  donc d'une part de codifier une délégation d'actes des médecins vers les infirmières (ou autres para-médicaux selon le soin),  mais biensur de revaloriser cet acte infirmier.

La soirée a été très riche et j'oublie plein de choses.

 

Le role du député dans tout cela ?

iIl est important car favoriser la mise en place de maisons de santé est une volonté politique, tant en terme de financement que de législation.

La délégation d'actes est un travail parlementaire également très important en travaillant avec tous les partenaires ministériels et syndicaux professionnels .

La télémedecine s'amorce déjà entre différents hopitaux. Il faut pousser encore les mises au point techniques pour la faire accéder au cabinets médicaux.

De plus, la télémédecine est conditionnée au désenclavement numérique et l'accès à l' ADSL, voire le Ht Débit dans nos zones de montagne. (et là, cela ne concerne pas que le développement de la médecine!).

De meme, si le but  du regroupement des soins en des lieux uniques est de faire de moins en moins de Kms de campagne , pour le malade comme pour le médecin, on aura toujours besoin de rejoindre vite un hopital  ou un chu. Donc, le dossier Rn 122 ressort biensur, tout comme celui de l'hélico à maintenir absolument.

Voilà donc un aperçu de cette réunion très dense. 

 Ecouter, dialoguer, négocier, pour agir efficacement pour le plus grand nombre, telle était l'état d'esprit de la soirée qui correspond à l'état d'esprit du candidat.

A bientot

Nicole Moissinac

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicole MOISSINAC - dans nicolemoissinacblog
commenter cet article

commentaires