Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 13:05

 

Après le coup de massue des résultats, il faut relever la tete , assumer  et en tirer les conséquences.

 

J'ai pris une claque, avec mon 7.2 % et je ne vais pas masquer cette vérité

Rien ne m'insupporte plus que ces perdants qui trouvent toujours satisfaction dans leur résultat !!!

Un élu majorité départementale,transfuge pour cause d'élection,  disait récemment à mon suppléant : " l'étiquette majorité départementale, c'est un matelas de voix automatique de 25% ". Hum ! Heureusement qu'il n'y a pas eu de candidat FN sur Aurillac, cette fois ci , ni un DVD ! 

Mais malgré tout, on voit des commentaires de satisfaction ! quelle hypocrisie !

Personnellement, la politique m'intéresse mais j'ai du mal à me formater dans des systèmes de pensée "auto-bloqués" et fonctionnant sur un principe " je te tiens, tu me tiens "

Cette indépendance, je réalise aujourd'hui qu'elle est impossible  à faire vivre en politique sur un tel territoire où comme m'a dit un responsable administratif venu d'ailleurs " trop de proximité devient de la promiscuité".

 

Je reconnais etre nulle en stratégie.

J'ai compris en voyant les médias me qualifier systématiquement "d'ex-UMP" avant de "centriste"!!!

Déjà, là ,pas bon !: j'étais rangée presque plus à droite que le candidat majorité départementale, avec son armada de soldats UMP mais évitant de s'afficher des leurs, stratégie oblige pour ratisser large.

Pourtant, je ne regrette pas ma sincérité d'avoir raconté mon passage à l'UMP et mon rejet de cette ambiance et ces jeux de cour. Je repense d'ailleurs à une reflexion de Mr Roger Besse à l'époque ,suite à une élection interne plutot bidouillée à Laveissière " Madame, les miltants RPR sont des godillots droit dans leurs bottes ". Cela m'avait surprise. de la part d'un de leur capitaine et donné encore plus l'envie de déguerpir. Ils m'avaient alors "récupérée" dans leur staff et j'ai démissionné le lendemain refusant la nomination en guise d'élection.

Quel manque de stratégie ma fille ! Et pourtant, je ne regrette rien !

 

J'ai abordé cette élection sur le thème de la mission de conseiller général et sur la manière d'agir et de servir les citoyens avec des idées, des projets et beaucoup de terrain à la rencontre des habitants.

Je suis d'autant déçue , que j'ai rencontré beaucoup de gens adhérents à nos idées , notre façon de voir la politique et le résultats dans les urnes n'est pas au rendez-vous.

Je n'ai pas su les convaincre de sortir de chez eux voter.

 

Ma conclusion toujours honnète et sincère ( trop vieille pour me refaire)

1- mon positionnement politique Centre ne veut rien dire avec un Borloo et un Bayrou plutot muets en ce moment alors qu'ils devraient justement ouvrir le boulevard du centre pour contrer le FN : je ne les comprends pas !

2- ma campagne de terrain toute simple sans réseaux : un travail de fourmis avec pas assez de fourmis pour une trop grande fourmillière

3- un passé UMP lourd à effacer quand les vrais UMP n'assument pas leur présent

4 - ma personne qui ne passe pas , tout simplement.

 

Je ne regrette rien , ni mon engagement, ni ma campagne que j'ai faite avec tout mon coeur.

Je suis fatiguée , triste et déçue, c'est vrai.

Alors je jette l'éponge tout simplement.

 

Nicole Soulenq-Moissinac

 

nb: merci quand meme à celles et ceux qui ont voté pour moi et désolée pour eux

 

Nicole Soulenq Moissinac

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aurillacdiet
commenter cet article

commentaires

aurillacdiet 28/03/2011 17:39



Oh, alors là, si vous pensez une seconde que je puisse remettre en cause le principe de dl'election democratique, c'est que je me suis mal exprimée et mal faite comprendre.


Je pense que l'élection donne le pouvoir à  l'élu ( et sa majorité) pour un mandat d'une durée donnée; normalement cette election est faite sur la base d'un projet présenté aux électeurs;
ensuite durant le mandat les décisions sont prises à la majorité; on peut exprimer son désaccord et le faire savoir mais l'élu est là le temps du mandat ; l'opposition si elle a une autre façon
de voir les choses se débrouille^pour négocier aved la majorité ou bien etre élue pour le mandat suivant.


Je pense que l'élection cantonale est une autre élection qui ne remet pas en question, en cas de défaite le mandat de maire, sinon on ne s'en sort plus.


Ceci dit , au delà des faits, il y a le coté humain et l'ambiance de travail qui peuvent changer la donne .


Le mandat de maire rural est un gros boulot avec pas mal de responsabilités sans beaucoup de délégation. Si on doit en plus mal le vivre , je comprends aussi qu'on  puisse demander à
mi-mandat, une sorte de "vote de confiance"  .


Après, tout ça, c'est de la théorie et il n'y a que les concernés qui peuvent etre juges de leur façon d'agir comme de leurs réactions.


Il y a toujours le coeur et la raison , heureusement et malheureusement 



robert 28/03/2011 09:40



Madame, je souhaitais juste vous informer du fait qu'avec la remarque suivante :


" Certes, c'est décevant d'etre lachée par certains mais filezleur les responsablitéset ils fuiront comme des laches, par
contre, la critique avec un bulletin anonyme,ça , c'est plus facile!!!"


vous remettez en cause le principe même d'une elections démocratiques.


 


Trés cordialement



béatrice 21/03/2011 18:48



je suis sincèrement désolé pour le résultat des élections mais surtout ne regretter rien pour moi vous êtes la meilleure



aurillacdiet 21/03/2011 21:36



Merci, c'est super gentil ! On s'est plantés mais on ne regrette rien car on a été sincères et on a mis toute notre énergie.


Maintenant, on se repose et on reprend un rythme plus normal


Au plaisir


Nicole Soulenq Moissinac



Christiane MISSEGUE 21/03/2011 17:19



chère Nicole,


Je partage tout à fait cette analyse et je vous informe que j'ai l'intention de démissionner de ma fonction de maire et du conseil municipal pour des raisons analogues, non pas du fait du
résultat sur le canton, car je ne me faisais aucune illusion, mais compte tenu de mes résultats sur la commune (40%). Je m'estime désavouée par mes concitoyens, car on m'a fait porter
(quelques opposants  !!!) le chapeau pour des décisions prises dans l'intérêt général de la commune. 
La grande différence entre nous deux et les godillots dont vous parlez, c'est que nous ne sommes pas capables de toutes les compromissions pour garder notre poste ou pour en avoir un.
Trop sincères, trop franches, donc incapables de dire "oui" à tous les intérêts particuliers, uniquement guidées par l'intérêt général ! nous n'avons aucune chance de plaire en politique !
On ne peut pas faire le bonheur des gens contre leur gré, même si on est certaines d'avoir raison sur le fond !


La politique n'est pas faite pour les femmes, tant qu'elle sera fondée sur le compromis et la compromission, sur l'ambition à tout prix. Ne cherchons pas plus loin les causes de l'abstention
record !
Et la loi sur la parité ne règlera pas le problème d'une société profondément machiste mais qui se veut évoluée et qui donne des leçons aux autres pays.


Continuez comme ça messieurs, et vous serez bientôt les seuls à voter pour vous !!!


Hauts les coeurs et bon courage. Je vous embrasse.


Christiane



aurillacdiet 21/03/2011 21:33



Bonsoir, 


Vous n'avez surtout pas à démissionner pour quelques opposants ( si féroces soient-ils) : ce serait leur faire trop de plaisir et d'honneur.Vous avez été élue pour un mandat de 6 ans et ce n'est
pas une cantonale à mi-mandat qui doit changer la donne.


Certes, c'est décevant d'etre lachée par certains mais filezleur les responsablitéset ils fuiront comme des laches, par contre, la critique avec un bulletin anonyme,ça , c'est plus facile!!!


Sarkozy, aurait du démissionner plein de fois vu tous ces désaveux.


Par contre, j'ai trouvé étonnant votre "non étiquetage Modem" ; à présent, je comprends : vu le silence de Bayrou comme Borloo, leur absence du paysage politique en ces temps de montée de
l'extrème droite , je regrette presque d'avoir accepté leur soutien , plutot bancale du coup !


Bref, on a perdu l'élection , on a surement raté un truc avec les électeurs mais je ne regrette pas mon éloignement de l'appareil politique local, quoiqu'il m'en coute ! 


Au fond, avec mon manque de notoriété, d'organisation, de réseau, mon équipe trop peu fournie , je comprends mon score et me sens plus proche des abstentionnistes que de beaucoup de votants.


Si l'abstentionnisme est un vote protestataire, il n'y a pas de raison qu'ils n'aient pas leur porte parole  pour agir plutot que se contenter de se taire...


On va monter le parti des abstentionnistes   !      


Au plaisir d'une prochaine rencontre conviviale  


Gardez le cap ! 


Nicole