Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 20:33

P1000421.JPG

 

 

 

Oui, une fois n'est pas coutume, je dis "Bravo, Super "

 

C'est la mairie d'Aurillac et donc Alain Calmette qui a permis de passer un début de week-end très bouillonnant pour nos neurones...

Qu'est-ce que cela fait du bien de se poser des questions et reflechir sous l'égide de spécialistes .

 

Je parle biensur des 4 conférences au théatre ce week-end : le grand débat

 

Je regrette d'avoir raté celle de vendredi soir  sur l'Islam, because boulot , mais je la visionnerai sur le site de la ville.

 

J'ai assisté aux 3 autres avec bonheur, stupéfaction et meme un peu de gène

 

La 1ère Domenach-Pleynel :

 je me doutais que le théatre serait bondé, gagné ! Un conseiller sportif m'a gentiment cédé sa place  et j'ai assisté à un procès à charge envers Nicolas Sarkozy avec 2 avocats en stéréo pendant 2 heures

 

J'aime bien Domenach et j'aime bien Pleynel, mais etre ensemble ne leur rendait pas service car ils sont bons en débat contradictoire et là , ils servaient la meme soupe à deux et  cela avait moins de saveur.

Le sujet de l'évolution du journalisme était plus interessant meme si proner à fond les nouveaux médias numériques ( tel mediapart) et terminer en séance de dédicace pour vendre ses bouquins ...curieux mais bon!

 

Le journaliste modérateur, avait une superbe voix de ténor mais s'en servait au moment des questions pour controler toute vélléité un peu trop contestataire ( meme s'il y en avait finalement peu!)

 

En fait , j'ai beaucoup aimé observer la construction et la déclinaison d'une campagne de fond anti-Sarko pure et dure , avec juste quelques escarmouches légères et bien senties envers la gauche , histoire de donner un peu de crédibilité au discours à 2 voix

 

Bref, j'ai assisté à un meeting de gauche et je ne le regrette pas car c'était instructif et surtout...clairement assumé par les organisateurs

 

Simplement, j'en retiens 2 ou 3 reflexions valables pour tous les camps, malgré tout

 

- la démocratie n'existe pas uniquement tous les 5 ans au moment de l'élection

- on a le droit de se tromper et de changer d'avis

- etre candidat(e) à la présidence et défendre son camp est normal et loyal, mais etre élu(e) président(e) change la donne car on est le présiden(e) de tous les français(es)

- le role des médias est avant tout d'informer mais le volet social est souvent délaissé car la réalité du quotidien des classes moyennes ou défavorisées ne fait pas vendre

- l'indépendance des médias vis à vis du pouvoir ou du contre-pouvoir est difficile : à nous de discerner et avoir des supports multiples pour faire son opinion

 

et surtout

 

Est cq'une telle personnalisation du pouvoir est normale et souhaitable à ce point, et si c'est le cas, il est important de bien connaitre le ou la candidate en amont pour lui faire confiance avec son bulletin dans l'urne.

 

 

Bref, la reflexion n'est pas finie mais commence

 

La suite...à chaque camp de la donner maintenant , localement et pas 3 mois avant l'élection

 

A suivre, du moins j'èspère

 

 (la suite sur les 2 femmes journalistes à Elle et Mr Tillinac une autre fois...)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nicole soulenq moissinac 04/10/2010 13:46



Albert, merci pour ta réaction; effectivement, je pense que le remue-méninges ne fait jamais de mal et je me méfies toujours comme de la peste des personnes pétries de certitudes...


Oui, je regrette que la droite n'ait pas ce genre d'approche mais je m'emploie à organiser un débat centriste avec un intervenant socio-économique...vous étes cordialement invité d'avance et si
j'y arrive, je vous préciserai tout ça mais et vous, où vous situez-vous politiquement ? nationalement et localement surtout ?


Actarus: à moi de vous citer: "on a le droit d'avoir des convictions, la difficulté, c'est qu'on ne peut pasles porter seul de trouver le bon cheval pour l'aider à les porter" et j'ajouterai "le
tout, sur la durée"


Cela me fait penser justement à notre maire A Calmette, qui soutenait Mme Royal et maintenant se rapproche de DSK... Il reprend ses esprits lui aussi ?


En fait, Dsk, c'est un peu la partie centriste de la gauche et Borloo, la partie centriste de la Droite...


Sommes nous si loin ? au moins dans les idées !!!


Après , pour le cheval de course, c'est difficile : bon dans le box, bon au démarrage, et après sur la distance, les vraies natures se révèlent (je parle pour tous les camps, tous les politiques
nationaux et locaux...).


Nous ne sommes que des hommes et des femmes. Le système est tel qu'il faut une logistique de parti pour exister , avoir des financements et des militants.


Faisons avec ,le moins mal possible...


Je vous rappelle , sur le plan pratique qu'on peut appartenir au Parti Radical sans etre UMP (comme  Pierre Jarlier par exemple) et qu'un parti est pour moi un support à réflexion et
action et débat mais pas un maitre à penser absolu avec muselage , que certes Mr Borloo est l'actuel président mais il y a aussi tout plein de personnes intéressantes qui gagnent à etre
connues ...d'où mon choix.


Vous aussi , dès que j'arrive à monter ma ptite réunion, je vous invite chaleureusement...meme si je connais votre tendance...l'ouverture donne toujours un peu d'air frais ' au sens propre !)


Cordialement



actarus51 04/10/2010 11:36



"on a le droit de se tromper et de changer d'avis" ?


 


Tu n'es plus sarkozyste ?


 


Et comment tu vas faire maintenant que Jean-Louis Borloo va devenir 1er ministre ? ? ?


 


On a le droit d'avoir des convictions, la difficulté, c'est, quand on ne peut pas les porter tout seul, de trouver "le bon cheval" pour l'aider à porter des convictions dans lesquelles on se
retrouve.


 


Aujourd'hui tu présides localement un groupuscule satellite de l'UMP, financé par l'UMP, et qui ne retrouve plus son compte maintenant que l'astre sarkozyste a perdu de son clinquant ; les
prébendes ministérielles, c'est bien, mais comment manger encore après 2012 ?


 


Soit le PR reste avec l'UMP, et tant que celle-ci misera sur Sarko, elle touchera le fond encore plus (si, si, c'est possible!) ; soit le PR reconnaît que ses convictions sont incompatibles avec
l'exercice actuel du pouvoir par le clan Sarko, et reprend sa liberté. JL Borloo va peut-être y gagner une stature, mais le PR va y perdre encore ce qu'il lui restait de crédibilité (?).


 


Aujourd'hui, par rapport à l'action du gouvernement, on peine à entendre la voix du PR, et ce n'est pas la promotion de l'ex-avocat de Bernard Tapie qui va lui rendre sa voix.


Du coup, par discpline gouvernementale, le PR ne peut plus porter ses convictions dans le débat public, apparaissant comme un soutien inconditionnel (mais forcé) du gouvernement. Finir dans le
dernier carré de la sarkozie, bravo !


Tu penses vraiment que tes convictions sont plus proches de celles de Nicolas Sarkozy que de D. de Villepin ? de Brice Hortefeux que de Jean-Pierre Raffarin ?


Allez, encore un effort, reprends tes esprits Nicole !



albert 03/10/2010 23:16



pourquoi la droite ne fait pas de telles réunions? peut être qu'à part le pouvoir pour se protéger et profiter, ils n'ont aucune conviction ; et c'est pas aprés avoir écouté l'ex futur ministre
TILLINAC nostalgique d'une France sympa mais disparue que je croirai le contraire . Si c'est ça les intellects de droite eh bé on est propres!!! bravo Nicole , t'es la seule intello libre de
notre pauvre droite cantalienne. Tu as dit qu'on a le droit de changer de bord . Dépêche toi de le faire avt d'être déchue de ton appartenance; mais n'estce pas déjà fait?? Bon courage, continue
de nous rafraichir