Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:53

URBANISME  : sciences et techniques de l'aménagement des agglomérations, villes et villages ( déf.Petit Larousse)

Depuis quelque temps, je me pose des questions sur les mutations de nos lieux de vie.

Il y a à peine une génération, les villes et villages concentraient toutes sortes d'activités mélangées ( commerces, artisans, professions libérales, services publics...) , en bon voisinage et meme complémentarité .

Dans la meme rue se cotoyaient, un notaire, un épicier, un quincailler,un boucher,un bureau de poste,un médecin,un commerce de vètements, chaussures ....

Cela devient de plus en plus rare 

On voit fleurir de la plus grande à la plus petite ville des regroupements par catégories , ce que j'appelle du "zonisme":  zone artisanale ,zone industrielle,  zone commerciale, zone résidentielle ( avec des "sous-zones " selon le standing!) . zone évènementielle...

Je comprends l'intéret de concentrer certains moyens (  techniques par exemple pour les maisons de santé) mais comme d'habitude...point trop n'en faut.

On finit par se demander : à quoi sert un centre-ville ? surtout dans un département rural comme le notre ?

Y concentrer banques, assurances, mutuelles avec des locaux vastes et rez-de-chaussée , alors que la plupart des transactions se font par internet et téléphones, quel intéret ?

Y habiter si la plupart des commerces et services se décentralisent et qu'il faut de toute façon prendre sa voiture ou un transport pour y accéder, quel intéret ?

Autant vivre dans un village alentour avec un bon bout de terrain  pour moins cher et plus sympa !

Meme les activités ludiques sont virées maintenant des centre-ville !

Je pense biensur à la St Urbain qui du gravier, vià la place du 08 mai , s'éloigne à Arpajon ...je ne suis pourtant pas fan des fetes foraines d'autant que je trouve les manèges très cher et il faut un budget conséquent pour une après-midi avec 2 enfants , mais tout de meme de là à les parquer si loin !)

Je pense aussi aux petits villages et je l'ai vérifié ce dimanche 1er mai passé: nous avions un repas de famille sympa dans un restaurant de Salers ( passage à table 12h30- lever de table 16h !) . En sortant, nous pensons tous  les 9 faire un tour à la fète " Sites du gout " habituellement au coeur de Salers près de l'école .

Et là, on apprend que non, il faut sortir du village et aller dans un champ pour accéder à la manif concentrée sous un chapiteau en plastique !....Eh bien, on a renonçé et aux dires des restaurateurs, on étaient nombreux dans ce cas  à regretter le départ de cette fète du bourg-centre vers un zonage en périphérie , surtout à Salers ! ( je ne connais pas les raisons, surement des histoires de normes et sécurité ; en tous cas, avec moins de monde , c'est sur, la sécurité est plus facile,si c'est cela l'objectif :il est atteint!)

Bref, quand "zoner" devient "ghetthoîser" et vider les centre-ville , l'URBANISME et certains urbanistes peuvent etre fiers d'avoir fait une " REVOLUTION" dans nos modes de vie mais ... de là à dire une" EVOLUTION "??? !!!

 

Et au fait, tout ça ...c'est de la politique !!! 

 

Nicole Soulenq Moissinac

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aurillacdiet
commenter cet article

commentaires

Alexis 28/05/2011 09:07



Bonjour Nicole


 


C'est bien que vous arriviez à cette conclusion par vous même. Vous avez appris quelque chose. Et ce que vous pointez là est en effet un problème important, bienidentifié depuis plus de 20 ans
par les Grumbach, Lion, Berger, etc...


C'est vrai qu'une ville où les gens et les actovotés ne se croisent plus, ne se mélangent plus, où les trajectoires sont tangeantes sans jamais se rcoiser à l'image des ronds points, où
circulation et évitement deviennent des régles, voire des diktats (cf.  Claude Guéant : "la rue c'est fait pour circuler"), où le croisement et l'arrêt deviennent des exceptions voire des
interdits... est-ce encore une ville? où est passée son urbanité?


C'est sur les réponses à ce genre de question que l'on juge la cométence d'une équipe municipale à mon sens


 


Amitiés


 


Alexis