Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 14:44

 

Bouh, pas parlé ici depuis longtemps parce que...pas envie , c'est tout !

Le déferlement médiatique de ces dernières semaines m'a littéralement saoulée dans tous les sens du terme.

Réellement les médias mènent le Monde et le Monde se laisse mener par les médias ( une histoire de serpent qui se mord la queue )

Non, je ne veux plus  entendre parler de DSK et ses vices , ni de Sarko et de sa vertueuse nouvelle paternité .

Le puritanisme exacerbé qui s'exprime soudainement avec un féminisme militant et  guerrier ne me convaint guère non plus.

Depuis des lunes et des lunes, nos instances démocratiques avec un grand D  s'évertuent à élaborer et faire appliquer des lois et des textes dans tous les domaines ( judiciaire et autres) . Eh bien que la "dite justice" fasse son boulot en Amérique comme les Américains l'ont faite et en France comme les Français l'ont conçue.

Bien ou mal faite, aucune discussion de café du commerce n'y changera rien, meme et heureusement si les ressortissants de la dite justice ne sont pas des individus lamda.

Ensuite , se poser la question de "savoir si la justice est juste" , relève d'une grande reflexion philosophique que la politique doit servir et non guider ou instrumentaliser.

C'est vrai qu'en ce moment, l'ambiance est partout morose  comme si l'étincelle qui donnait du sens et du plaisir à la vie en société avait perdu de son éclat.

Je constate avec désolation cela un peu dans tous les domaines:

- le monde politique biensur : faire de la politique , acte social altruiste à la base ( encore vrai pour les fonctions municipales de petites communes) , a perdu toute son authenticité et est meme taxé de suspicion d'emblée

Certains se plaisent à dire "moi, je ne fais pas de politique " comme si c'était une qualité à mettre en avant !

Les memes sont souvent les plus acerbes envers les élus mais ne prendraient pour rien au monde leur place ou  du moins si! mais sans les responsabilités et risques .

- le monde de l'entreprise perd aussi de ses couleurs : où est passé l'esprit d'entreprise qui faisait qu'on était fier de sa boite et qu'on pouvait partir au boulot en sifflant, meme un job dur physique ou mental, parce que l'ambiance et le bon état d'esprit compensait !

- le monde des loisirs prend aussi du plomb dans l'aile, notamment le monde sportif ! de plus en plus , on voit des joueurs , pas forcément de grand niveau, relativement imbu de leur personne ; il ne faut pas les considérer comme de vulgaires marchandises, meme s'ils ne mouillent le maillot qu'à coup de promesses de contrats ou de primes : c'est ça le nouvel esprit sportif ? ( je ne vise pas un sport particulier car et c'est dommage, aucun n'échappe à la règle)

- le monde du bénévolat est une victime collatérale évidente et grave de ces chamboulements de cerveaux humains : comment etre motivé à se casser la tète bénévolement à donner du temps, de l'énergie, de l'argent  pour faire fonctionner des clubs dont les pseudo-vedettes se foutent royalement ,ou dans le meilleur des cas sont poliment indifférentes à leur travail et apport humain et financier . La seule fèche solide, c'est celle qui est à double sens !

 

Bref, moi qui ne suis pas d'un naturel pessimiste, je suis pasée comme les autres ces derniers temps par un gros coup de mou, à me demander meme si je ne tombais pas dans du pathologique ( déprime au moins)

Si peu que la météo s'en mèle pour finir le boulot...et c'est bon !

Allez, je commence à relever la tète après une petite semaine au Maroc bien reposante ( malgré les 5 jours  de pluie, si , si!).

Cela fait du bien de voir , dans ce territoire non touristique, des gens qui vivent comme nous , il y a une génération ou 2 en arrière et qui ne sont pas plus malheureux et meme peut-etre plus heureux.

L'argent n'est pas le but premier de leur vie sans pour autant renier la réalité économique. Ils sont  heureux dans leur barque à regarder le coucher de soleil sur la mer et déguster  grillées les crevettes péchées la nuit. Le cours de la bourse et DSK, de la science -fiction.

Biensur , je comprends leur volonté de sortir de la dictature pour certains, mais j'èspère qu'ils vont etre clairvoyants pour ne pas faire un copié-coller de nos conneries démocratiques , qui nous plombent de plus en plus, mais inventer une démocratie à leur mesure sans nos démesures.

Là est la noblesse de la politique : trouver ce subtil mélange entre philosophie et politique pour que l'Homme soit au centre de la société et que l'économie le serve et non l'asservisse.

Que les valeurs qui dominent ne soient pas celles de l'argent.

 

Quant à nous, certaines marche-arrière qui seraient souhaitables sont-elles possibles ?

C'est tout l'enjeu d'un programme politique à condition que le fond dépasse la forme et la seule com.

Un parti politique, c'est l'outil de cette reflexion philosophico-politique ; j'ai choisi et depuis plusieurs années, celui qui me parait le plus humaniste de tous pour réflechir et peut-etre agir dans un état d'esprit à la fois constructif, critique et aussi et surtout...sympathique !

 

Hum ! article  trop long mais bon, direct et spontané...comme d'hab.

A bientot

 

Nicole 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aurillacdiet
commenter cet article

commentaires