Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 16:18
Depuis hier, les discussions "cafés du commerce" vont bon train.

Rien ne m'horripile plus que l'autosatisfaction de certains politiques qui osent se féliciter de leur score avec un électeur sur 2 resté à la maison.

La vraie politique consiste en une vraie remise en question pour comprendre ces abstentionnistes et répondre à leur silence éloquent.

En discutant à droite à gauche , comme en écoutant les émissions de radio participatives, on cerne différents profils à différentes attentes:

- l'électeur non militant,  empétré dans la crise, la peur de perdre son boulot et ses biens et qui a perdu confiance en le politique de tout poil dans son aptitude à sortir la société de la crise ( dans laquelle il l'a mise ) dixit.
Il n'a pas voté dimanche et ne votera pas dimanche non plus

- l'électeur militant UMP avant les présidentielles, par tradition et culture , foncièrement de droite et déçu que le Président aille chercher à gauche des ministres pour son gouvernement comme si son camp manquait de gens intelligents pour faire le job. A quoi ça sert d'etre militant d'un camp si on va chercher ceux d'en face , autant rester à la maison dimanche et leur laisser faire leur sauce

- le militant PS qui croit aux valeurs de la gauche mais qui est paumé dans les querelles internes et fratricides, plus ou moins larvées entre Martine et Ségolène, les vieux PS que les jeunes loups n'arrivent pas à déboulonner.  Il attend d'y voir plus clair et ne se réveillera que s'il y a urgence ou danger ( type FN)

- le militant  Ecologie qui croit en la possibilité d'une 3ème voie en dehors du bipolarisme droite -gauche mais qui refuse le mélange des genres , notamment avec le PS car il veut du changement et s'allier avec le PS laisse le pouvoir au PS donc ne permet pas ce changement. Il a voté dimanche Europe Ecologie mais restera peut-etre chez lui dimanche car ne veut pas voter PS

- le  miltant Modem, je n'ose pas en parler, je respecte son souhait d'une nouvelle voie au centre du bipolarisme , mais il doit se sentir floué car il a compris que cette nouvelle voie était uniquement la promo du personnage Mr Bayrou et c'est logique que ce soit le désertion dans les rangsLeurs voies sont dispersibles dans tous les camps ou restent dans la poche

- les militants extrèmes, d'un coté comme de l'autre sont peut-etre les plus assidus aux urnes pour défendre leur camp et seront là dans les triangulaires , mais ailleurs, pas surs qu'ils arrivent à mettre un bulletin modéré
( petite exception avec Mr Chassaigne qui fédère davantage avec sa personnalité que son étiquette communiste et néanmoins sympathique ( un peu comme J.Ferrat)

-l'individu  lamba qui s'en fout et n'hésite pas à bousiller son forfait SMS pour voter au casting de la "nouvelle star" ou de la "star'ac" mais qui ne sait meme pas où est son bureau de vote ni qui pense que Mr Souchon est toujours maire d'Aurillac!
Là il y a du boulot et ce n'est qu'un travail de fond ,hors période électorale ,qui peut etre un peu efficace;  hors c'est dommage que tous les partis se mettent en sommeil hors élections et ne se réveillent qu'au moment des exam's de passage!


Voilà un tableau non exhaustif des voies à aller chercher pour que la balance penche dimanche avec plus de voies sur les plateaux de chaque coté

Difficile en effet ensuite , de représenter tous les auvergnats avec seulement la moitié qui se sont exprimés.

Ou alors , on la joue " qui ne dit mot, consent..."

C'est simple mais clair
C'est peut-etre un bon moyen de réveiller les abstentionnistes !!!!


Nicole

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine M 16/03/2010 11:01



Dimanche  je suis allée voter. J’interprète  l’abstention par un ras bol des politiques : La  majorité nous dit que nous sommes sortis de la crise,  l’opposition nous assure qu’à condition de changer de politique, on peut l’éviter. Et chacun sait, perçoit, que ces deux discours sont inexacts. D’où l’absence
de confiance et l’abstention, etc.