Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 13:54

A l'approche des elections municipales de Mars 2014, la question mérite d'etre posée .

 

Biensur, personne ne le dit ouvertement , des élus aux responsables administratifs (toutes strates confondues)...

 

Mais, mais, mais faut pas beaucoup se concentrer pour lire tout ce qui transparait entre les lignes ( cf article ci dessous).

 

Un maire de commune rurale s'engage sur un projet et engage son équipe et la commune sur le plan budgétaire comme sur le plan orgnisation.

 

Prenons l'exemple des écoles .

Vous etes maire: vous voulez judicieusement maintenir la population de votre village et son activité . A cet effet, un minimum de services publics s'impose . L'école , avec ses activités annexes: garderie, transport, cantine, activités peri-scolaires, est sans doute le plus important...

 

C'est un enjeu majeur de la vie de la commune et d'implantation de jeunes ménages à la campagne.

 

Vous etes maire, donc vous lancez les investissements necessaires à cette organisation. Ces investissements sont lourds ( avec des dotations qui baissent ) ...et des normes qui augmentent ( et les couts de mise aux normes en parrallèle). Ces investissements ( cantine, garderie...) en terme de locaux et personnels ne s'amortissent pas sur une année , ni 3 mais sur un temps bien plus long.

 

Allez, c'est un choix et vous le faites à la satisfaction de la population et pour le bien-etre des enfants .

 

Mais voilà , les deniers publics que vous avez engagés sont peut-etre inutiles car ....dans 3 ans , on va vous dire de fermer votre école  et d'envoyer les enfants au pole pédagogique intercommunal .

 

Il est écrit de "créer des poles pédagogiques pour faire vivre nos écoles et nos collèges "... N' y a -t-il pas erreur de terme entre "vivre" et mourir ?

 

Comment comprendre autrement la phrase suivante , extraite de l'article ci dessous " Il faut vous organiser au sein de vos territoires pour monter des projets pédagogiques, et reflechir au sein de vos intercommunalités, voir au sein d'un territoir plus elargi quand c'est necessiare, à l'école que vous voulez pour demain dans le Cantal".

 

Alors, ok, Messieurs les maires, reflechissez, mais reflechissez vite car le nombre de postes est gelé pour 3 ans mais en contrepartie vous devez :

 

- accepter un redeploiement des dits postes gelés ( mais pas forcément gelé chez vous)

- vous debrouiller pour accueillir les enfants de moins de 3 ans  (mais...sans enseignant supplémentaire )

- vous mettre à niveau sur le plan numérique( aux frais de qui ?)

- assurer les activités peri-scolaires liées aux nouveaux rythmes dans les creneaux horaires définis et avec une qualité définie( avec quels moyens)

 

  Et après ,  au bout de  3 ans , c'est ...mystère !!!  ou justement pas mystère du tout .

 

L'idée n'est-elle pas de vous amener inévitablement au regroupement , faute de moyens et faute de possibilité de rentrer dans toutes les cases imposées ...

 

2 reflexions ressortent :

 

- Et les gosses dans tout ça : de la petite école sympa à coté de la maison, au pole pédagogique  , quel est le bénéfice pour eux ?.....des heures de transports assurément...

 

-Et les petites communes dans tout ça : est-ce cohérent de les laisser investir et s'organiser pour que dans 3 ans , on leur dise Stop  ?....des écoles-friches en vue et des deniers publics à la poubelle ...

 

En fait, on sent bien de quel coté les choses sont en marche mais il est regrettable que ce ne soit pas assumé et dit clairement dans l'interet de tous, du gamin , des parents, du citoyen car il s'agit de services publics et deniers publics , non ?

 

Mesdames, Messieurs les maires de petites communes , bon courage  car vous avez du boulot et vous etes peut-etre en voie d'extinction...

 

 

  P1040994-copie-1.JPG

P1040995.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aurillacdiet - dans politique
commenter cet article

commentaires